Comment maintenir un système digestif sain

Nous sommes de plus en plus conscients de l’importance d’une bonne digestion pour nous sentir au mieux de notre forme. Par exemple, des recherches indiquent que la majeure partie de la sérotonine du corps, une hormone clé dans l’équilibre de l’humeur, est produite dans l’intestin.

L’intestin est également considéré comme un acteur clé d’une bonne immunité. L’Ayurvéda (l’ancien système de médecine indienne) reconnaît qu’une digestion saine est au cœur de la santé et de la guérison. Il considère également que notre système digestif est alimenté par le feu et que si ce feu devient trop chaud ou trop froid, nous avons des symptômes immédiats d’indigestion, notamment la sensation de ne pas digérer un repas plusieurs heures après, des ballonnements d’acidité/brûlures d’estomac voire de la diarrhée et de la constipation.

Dans la tradition ayurvédique, il existe trois profils doshas (ou types corps-esprit), différents : le vata, le pitta et le kapha . Tous ces trois profils peuvent prédominer dans le système digestif d’une personne de différentes manières. Si vous ne connaissez pas à quel profil dosha vous appartenez, répondez à notre questionnaire pour le savoir.

Vous pouvez avoir la chance d’avoir une digestion forte et équilibrée, d’avoir régulièrement faim et profiter d’une bonne digestion des aliments. Vous pouvez également expérimenter ce qui suit de temps à autre :

  • Une digestion irrégulière : appétit irrégulier avec ballonnements et indigestion, fréquents chez les profils vata.
  • Une digestion intense : une faim intense, mais une mauvaise digestion avec de l’acidité et une forte soif, fréquente chez les profils pitta.
  • Digestion faible : manque d’appétit et digestion lente avec lourdeur après un repas, envies persistantes de sucreries et besoin de stimulants, fréquents chez les profils kapha.

En savoir plus sur les meilleurs aliments pour équilibrer la digestion vata, la digestion pitta et la digestion kapha.

Équilibre votre digestion

Nous voulons tous consommer ce qu’il y a de mieux pour nous. Cependant, il existe tellement de directives alimentaires différentes et souvent contradictoires qu’il est souvent difficile de savoir par où commencer.

Les diététistes disent souvent que le petit-déjeuner est le repas le plus important de la journée, par exemple, mais il y a des gens qui n’ont tout simplement pas faim dès le matin.

L’Ayurvéda offre une multitude de suggestions sur la façon de nourrir notre feu digestif, connu sous le nom "d’Agni". Il est important de noter que l’Ayurvéda reconnaît qu’il n’y a pas de règle unique lorsqu’il s’agit de savoir comment et ce que nous mangeons.

Voici quelques conseils pratiques pour équilibrer la digestion :

  1. Essayez de prendre votre repas principal entre 12 h et 14 h, lorsque le feu digestif est plus fort. Le soir, un repas copieux non seulement met à rude épreuve votre système digestif, mais peut aussi perturber votre sommeil. Si vous prenez un repas copieux le soir, essayez de ne pas le faire trop tard.
  2. Essayez de ne manger que lorsque vous avez vraiment faim, car c’est un signe que votre repas précédent a été digéré.
  3. Essayez d’arrêter de manger avant d’être vraiment rassasié. L’Ayurvéda conseille de ne remplir notre estomac qu’à moitié ou aux trois quarts pour laisser de la place à notre digestion pour qu’elle fonctionne de manière optimale. La clé est de mâcher chaque bouchée avec attention et de manger plus lentement afin de pouvoir vraiment écouter notre corps.
  4. Il est bon de boire beaucoup de tisanes chaudes entre les repas, mais essayez de limiter les liquides pris avec la nourriture, car cela peut diluer les enzymes digestives. Une tasse d’infusion Feel New tea, Trois gingembres ou Après Diner 45 minutes après un repas peut être très utile pour la digestion.
  5. Respectez des horaires de repas réguliers et essayez d’éviter de sauter des repas qui peuvent affaiblir la digestion.
  6. Évitez les aliments considérés comme difficiles à digérer, tels que les aliments excessivement froids, humides, lourds, épicés, l’huile et les aliments frits. Les aliments fraîchement préparés sont également considérés comme plus faciles à digérer que les aliments réchauffés.
  7. Privilégiez les aliments biologiques de saison
  8. Assaisonnez vos aliments avec des épices digestives courantes, telles que le cumin, le fenouil, la coriandre, la cardamome et le curcuma. Vous pouvez également trouver toutes ces plantes dans notre mélange Feel New.
  9. Un exercice régulier, comme une marche rapide après le déjeuner, peut aider à maintenir une bonne digestion.

Les meilleurs aliments pour votre dosha

Ce qui rend l’approche ayurvédique en matière d’alimentation unique, c’est qu’au lieu de promouvoir un régime unique pour tous, elle nous reconnaît tous en tant qu’individus aux goûts différents. Comprendre votre dosha peut être très utile pour déterminer les aliments qui vous conviennent le mieux.

Dans la tradition ayurvédique, il existe six goûts qui peuvent nous aider à comprendre les effets de différents aliments sur nous-mêmes sur le plan énergétique, par leur effet sur les doshas.

Une alimentation saine doit comprendre les six goûts, mais vous pouvez adapter les quantités de chacun à vos besoins spécifiques en privilégiant les goûts qui équilibrent votre dosha principal.

La règle de base à retenir est la suivante :

  • les goûts sucré, aigre et salé équilibrent le dosha vata;
  • les goûts sucré, amer et astringent équilibrent le dosha pitta;
  • les goûts amer, piquant et astringent équilibrent le dosha kapha.

Dans cette optique, il est logique que les profils vata à haute énergie, avec leur appétit et leur digestion plus variables, favorisent régulièrement des repas réchauffés, nutritifs et consistants. Pensez aux repas en une seule fois comme les soupes, les ragoûts et les cocotes.

En revanche, les profils kapha plus robustes et plus lents ont besoin d’un régime alimentaire plus léger et plus stimulant.

Les profils pitta, avec leur tendance colérique, évitent au mieux le goût épicé au profit d’aliments qui sont naturellement plus rafraîchissants et nettoyants, comme beaucoup de fruits et légumes frais.

En savoir plus sur la conception ayurvédique des six goûts.

De petits changements positifs pour votre santé digestive

Il peut être difficile d’inclure toutes les suggestions relatives au principal profil dosha dans votre vie quotidienne, mais cela peut être accablant. Vous pouvez essayer d’en adopter une ou deux chaque semaine et voir comment cela vous affecte.

Même une petite amélioration de votre sentiment de bien-être peut suffire à vous inciter à faire des changements plus graduels. L’Ayurvéda n’est certainement pas une solution miracle, et les changements les plus profonds ont tendance à se produire progressivement au fil du temps.

N’oubliez pas que nous avons tous les trois doshas; nous montrerons donc les caractéristiques de chacun, mais un ou deux auront tendance à dominer. Vata est plus susceptible de se détériorer lorsque les saisons changent au printemps et à l’automne, le dosha pitta en été et le kapha à la fin de l’hiver et au début du printemps. Alors, il faut faire très attention à équilibrer ces doshas à ces moments de l’année.