Long Vines Left

Plantes, histoire de la vie

L’histoire de la vie est en fait une histoire de partage et de réciprocité. Depuis que les premières cyanobactéries bleu vert comme la spirulina ont « appris », il y a 2 milliards d’années, à exploiter l’énergie du soleil, les plantes vertes produisent l’énergie de la vie. Nous interagissons, communiquons et grandissons avec notre environnement depuis la nuit des temps, les plantes et les animaux grandissant jusqu’aux formes de vie incroyables qu’ils expriment aujourd’hui grâce à ce partage continu.

Par exemple, pour poursuivre leur croissance, les plantes ont développé des stratégies qui attirent les insectes, les animaux ou le vent pour transporter leur pollen procréatif sur de longues distances. Un spectre de couleurs, des arômes alléchants et la récompense d’un doux nectar sont les bienvenus en échange de cette fertile incursion. Nous avons tous vu des abeilles bourdonnant de fleur en fleur de lavande, collectant le nectar et répandant le pollen.

Plantes d'humeur protectrices

Dans des humeurs plus protectrices, les plantes ont développé des composés qui les protègent des dommages causés par une pléthore de microbes, en l’occurrence la menthe poivrée qui développe de puissantes huiles essentielles qui protègent des invasions fongiques. Cependant, les petits microbes ont leur stratégie et, au fil du temps, ont développé de nouveaux défis pour menacer les défenses de la plante. Ainsi, la danse continue; la plante développe de nouveaux composés pour répondre aux intentions de reproduction en constante évolution des microbes et vice versa.

Après la plus longue valse de l’histoire, les plantes ont développé une pléthore de ces composés phytochimiques sains qui leur confèrent une protection à large spectre; vous avez peut-être entendu parler, par exemple, des huiles essentielles, des polyphénols ou des caroténoïdes qui aident à protéger et à renforcer la plante. On estime que la plupart des espèces ont plus de 1 000 composés!

Animaux et humains

Les animaux et les humains ont découvert comment utiliser ces plantes pour un large éventail de bienfaits. Grâce à cette relation étroite avec les plantes, nous avons appris les propriétés bénéfiques pour la santé de 50 000 des 250 000 plantes à fleurs. 

En apprenant à puiser dans la vitalité curative innée de la nature, nous avons appris l’un des grands secrets de la vie : les plantes guérissent notre corps et notre esprit.

En renversant les rôles, certains biologistes de l’évolution pensent que les plantes ont utilisé les humains pour répandre leurs graines, en suivant les traces notre propre aventure évolutive. Vous pouvez suivre la propagation de nombreuses espèces à travers la planète en suivant les migrations et le commerce humain.

Réciprocité mutuellement avantageuse

La réciprocité, le partage et l’apprentissage mutuellement bénéfiques se trouvent au cœur de la plupart des relations symbiotiques. C’est l’idée d’être «égoïstement sage et sagement égoïste»; on s’occupe de soi pour être assez bien pour s’occuper des autres, et on s’occupe des autres pour qu’ils soient assez bien pour s’occuper de soi, que ce soit l’abeille, le papillon, le dauphin, l’éléphant, la menthe poivrée, le saule ou l’homme.

C’est une métaphore très utile pour nous aider à mieux vivre aujourd’hui. Si nous pouvons écouter le monde qui nous entoure et nous connecter à ce que nous ressentons, alors nous pouvons être plus présents dans le monde. Nous pourrons peut-être prendre un moment pour voir l’arbre qui cache la forêt. Bien sûr, les bois sont toujours beaux, donc ça aide.

Avoir du recul augmente nos chances de bien réagir au fur et à mesure que nous avançons dans la vie. Nous pouvons apprendre à nourrir les gens que nous rencontrons, car ils nous aident à nous épanouir. Nous pouvons également apprendre à développer des défenses contre les envahisseurs qui nous nuisent; éteindre la télé peut être une solution, manger moins de sucre et plus de plantes biologiques en est une autre.

Il y a encore une centaine d’années, nous consommions régulièrement plus de 100 espèces de plantes et aujourd’hui, pour la plupart des gens, cela ne représente plus que 10 à 20 espèces. Cela signifie que nous sommes beaucoup moins exposés à la soupe sanitaire phytochimique de la nature chaque jour.

Étant donné que la variété de plantes et d’herbes dans notre alimentation a radicalement diminuée, nous ne baignons plus nos cellules dans le spectre de la protection de plantes comme nous l’avons fait tout au long de notre évolution.

Régimes à base de plantes

Une merveilleuse étude illustrant les avantages d’un régime alimentaire plus large à base de plantes a été réalisée il y a quelques années par le professeur Blanchflower, parfaitement nommé; elle a montré comment notre bonheur est directement lié à la quantité de légumes que nous mangeons, avec un pic à environ sept par jour.

Une façon d’élargir nos horizons nutritionnels est d’inclure davantage de plantes moins connues dans notre alimentation; compte tenu des qualités physiques et énergétiques, je pense qu’une tasse de tisane a à peu près l’équivalent en termes de plantes bénéfiques qu’une demi-portion de légumes.

La capacité qu’ont les plantes à se protéger des microbes envahisseurs et des climats extrêmes est remarquable. Que ces mêmes qualités, familières à l’évolution, puissent aider notre vie à s’épanouir est une question de bon sens. Tout comme les composés épicés, les terpènes aromatiques et les flavonoïdes colorés que l’on trouve dans le gingembre, le tulsi ou le curcuma aident la plante à s’épanouir, ils interagissent également avec l’ensemble de notre réseau mental-émotionnel-immunitaire pour optimiser notre réponse à presque tout.

Ils peuvent arrêter la réplication d’un virus, stimuler notre système nerveux pour atténuer la douleur, améliorer notre humeur lorsque nous nous sentons menacés. En interagissant avec nos gènes, nos cellules, nos tissus, nos organes et notre esprit, les plantes nous aident littéralement à influencer notre destin.

Composés végétaux

De plus, au-delà de leurs composés, elles ont un caractère unique qui leur est propre et qui exprime une personnalité bien connue. Certaines plantes sont piquantes (mâchez du gingembre) et d’autres sont beaucoup plus douces (sirotez de la camomille).

Certaines réveillent nos cœurs (il suffit de regarder une rose) et d’autres nous rendent sacrément heureux (il en existe une pléthore, mais il convient de mentionner la mélisse et les tulsi qui chantent depuis la cime des arbres). Quoi qu’elles fassent, les plantes partagent la vie avec nous, et nous avons développé des systèmes complexes pour les comprendre.

Les systèmes de santé traditionnels, notamment l’Ayurvéda, nous apprennent à ouvrir nos sens et à lire le langage de la nature; c’est une façon étonnante de raconter l’histoire des plantes et de montrer comment nous pouvons en tirer profit. Comment une plante, comme le ginseng, qui survit aux hivers les plus rigoureux peut nous apporter une force chauffante ou une autre, comme l’aloe vera, qui pousse dans le désert chaud, peut apaiser nos brûlures.

Le pouvoir de la nature

Nous pouvons aussi apprécier un instant que, tout comme la cannelle qui pousse dans la jungle humide, sa chaleur sèche peut nous protéger de la bruine et de l’humidité, ou encore que les baies de sureau sucrées arrivent juste à temps pour nous aider à passer l’hiver. En comprenant mieux comment les plantes font face à des conditions extrêmes, vous en saurez beaucoup sur ce qu’elles peuvent faire pour nous.

Lorsque nous pensons à la puissance de la nature, après avoir surmonté la fascination devant sa magnificence, nous nous retrouvons dans un lieu de mystère et d’émerveillement. Notre façon de vivre ensemble tout en collaborant et en partageant avec toutes les plantes, les personnes et la planète est l’histoire de la vie... une histoire de partage et de réciprocité.

Long Vines Right