Long Vines Left

Des moyens naturels pour soulager les symptômes de la ménopause

La ménopause marque le début d’une nouvelle période dans la vie d’une femme et peut être l’occasion de reprendre confiance en soi. Cependant, pour de nombreuses femmes, ces changements hormonaux peuvent créer des symptômes émotionnels et physiques indésirables, tels que des bouffées de chaleur, des sueurs nocturnes, une perte de libido, une prise de poids et des changements d’humeur.

Nous avons rencontré Holly Huntley, notre spécialiste en éducation sur les plantes, pour explorer les causes des symptômes de la ménopause, les raisons de leur apparition et le soulagement naturel grâce à l’alimentation et aux pratiques quotidiennes.

Comment savoir si je suis ménopausique?

L’expérience de la ménopause est différente pour chaque femme, mais la moyenne d’âge se situe entre 40 et 55 ans.

Les premiers signes à surveiller sont les irrégularités du cycle menstruel; il peut s’agir d’un cycle inhabituellement plus court ou plus long, de saignements très légers ou très abondants ou du fait de sauter un cycle par exemple. C’est normalement après cela que les femmes commencent à ressentir certains des symptômes les plus courants, comme les bouffées de chaleur.

Quelles sont les causes des symptômes de la ménopause?

La ménopause survient lorsqu’une femme a ses dernières règles. Cela signifie qu’il n’y a plus de follicules (qui contiennent les ovules de la femme) dans les ovaires.

Pendant ce temps, les ovaires se ferment et ne sécrètent plus d’œstrogènes ni de progestérone, les deux hormones sexuelles clés de la femme.

Les œstrogènes et la progestérone sont responsables de la régulation du cycle menstruel, qui s’arrête donc lorsque ces deux hormones ne sont plus sécrétées, car il n’y a plus de follicules (ovules) à libérer.

La modification de la production d’œstrogènes et de progestérone affecte le fonctionnement du corps de la femme. Avec le temps, à mesure que l’organisme s’adapte, les symptômes vont diminuer, mais peuvent être pénibles dans les pires cas.

Quel est le meilleur régime alimentaire pour la ménopause?

La meilleure façon d’aborder cette question est d’examiner les aliments qui aideront à équilibrer le taux d’œstrogènes dans l’organisme. Voici quelques conseils clés :

  • Les légumes crucifères : les légumes crucifères tels que le brocoli, le chou-fleur, le chou de Bruxelles et le chou contiennent plusieurs nutriments puissants qui aident à métaboliser les molécules œstrogènes. En savoir plus sur l’importance de manger beaucoup d’aliments riches en nutriments et en phytonutriments.

  • Des aliments sains et riches en graisses : ce sont des aliments riches en acides gras saturés et en oméga 3. Cette liste comprend des graisses d’origine végétale comme l’huile de noix de coco, l’huile de chanvre, l’huile d’olive extra-vierge et les avocats. Les noix (autres que les arachides) et les graines brutes contiennent des stérols végétaux équilibrant les oestrogènes.

  • Famille Allium : Les alliums comprennent l’ail, les oignons, les oignons verts, la ciboulette et les poireaux, tous riches en acides aminés soufrés qui aident le foie à se détoxifier et réduisent la production d’œstrogènes.

  • Tisanes : Le thé vert et la réglisse équilibrent particulièrement le taux d’oestrogènes.

  • Lentilles : Toutes les lentilles contiennent des quantités bénéfiques de phytoœstrogènes qui aident à équilibrer le taux œstrogènes-progestérone. Le soja est réputé pour cela, mais toutes les légumineuses sont utiles.

Quels changements de mode de vie peuvent contribuer à atténuer les symptômes de la ménopause?

Le stress est l’un des principaux facteurs qui aggravent les symptômes de la ménopause. La gravité accrue des symptômes peut souvent être corrélée à un stress externe.

La réaction au stress est également gérée par des hormones telles que l’adrénaline et le cortisol. Il est donc logique qu’un changement significatif de l’équilibre hormonal du corps affecte le fonctionnement des autres hormones primaires dans le corps d’une femme et soumette celui-ci à un niveau de «stress» physique.

L’intégration de pratiques quotidiennes telles que le yoga, la méditation et la pleine conscience peut être utile, tout comme l’écoute de ce dont votre corps a besoin, le fait d’être en phase avec votre taux d’énergie et de vous assurer que vous n’en faites pas trop.

Quelles sont les plantes qui peuvent aider pendant la ménopause?

Le shatavari est l’une des meilleures plantes pour favoriser le changement hormonal tout au long du cycle de la femme. Le nom shatavari est dérivé des mots sanskrits shat, qui signifie « 100 » et vari, qui signifie « racine ». Le mot vari peut également signifier « mari », ce qui explique le nom de « celle qui a cent maris ». Il s’agit d’une référence aux usages traditionnels de la racine qui, depuis des siècles, est utilisée pour soigner et nourrir la santé des femmes.

Le shatavari est un tonique réputé pour le système reproducteur féminin et contient des précurseurs naturels des hormones féminines qui aident à équilibrer les hormones et à réduire les symptômes de la ménopause. Il rafraîchit et humidifie naturellement le tractus génital, ce qui le rend parfait pour les symptômes chauds et secs de la ménopause tout en stimulant la libido.

Cette plante est également classifiée comme un adaptogène, tonifiant un système affaibli, exacerbé par le stress et en pleine mutation.

Il faut aussi penser à des plantes rafraîchissantes et calmantes qui apaisent le système nerveux et la chaleur. Les roses sont un merveilleux exemple et peuvent être transformés en thés glacés ou vous pouvez essayer des sprays rafraîchissants à base d’eau de rose pour la peau.

Long Vines Right