Long Vines Left

Des habitudes saines pour soulager l’anxiété du sommeil

Ce billet a été rédigé par Chloe Brotheridge, hypnothérapeute et experte en anxiété. Visitez le site Web de Chloe pour en savoir plus.

Se plonger la tête dans un oreiller moelleux et s’immerger dans des draps frais après une longue journée debout est censé être du pur bonheur. La sensation de la tension dans vos épaules se dissipe progressivement tandis que vous vous plongez dans un sommeil paisible... parfait.

En réalité, pour un sur trois d’entre nous, l’anxiété du sommeil empêche que cela se produise, peu importe l’heure à laquelle vous vous reposez, l’indisponibilité de votre téléphone portable ou le nombre de bougies à la lavande que vous allumez. Certains d’entre nous ne peuvent tout simplement pas dormir.

L’anxiété du sommeil est une sensation d’inquiétude, de nervosité ou de malaise associée à l’anxiété normale, sauf qu’elle survient juste avant ou pendant le sommeil.

La cause la plus fréquente de l’anxiété du sommeil est le stress mental, que beaucoup considèrent comme une tachypsychie — lorsque votre liste à faire, vos finances ou ce que vous auriez dû (ou ne pas avoir dû) dire à votre nouveau patron — tout cela vous vient à l’esprit à une vitesse fulgurante dès que votre tête touche l’oreiller.

Parmi les raisons plus physiques qui expliquent pourquoi l’anxiété provoque des troubles du sommeil, on trouve des symptômes comme la tachycardie, communément associée à l’anxiété. Lorsque votre corps est soumis à une telle tension et à un tel stress, il lui est difficile d’atteindre un niveau de relaxation lui permettant de se laisser emporter dans les bras de Morphée.

Le Calm Clinic explique que : « Chaque symptôme individuel d’anxiété peut affecter votre capacité à dormir. Un rythme cardiaque rapide peut susciter des inquiétudes quant à votre santé. Des membres faibles peuvent vous faire sentir moins à l’aise. Chaque symptôme peut contribuer au sentiment de l’anxiété ».

Il n’est donc pas surprenant que la qualité du sommeil en soit fortement affectée. Pour beaucoup d’entre nous, la fatigue et l’épuisement ne font qu’aggraver les effets de notre anxiété, au point qu’elle devient un cycle sans fin d’incapacité à dormir parce que nous sommes anxieux, puis anxieux parce que nous sommes incapables de dormir. Arghhh !

Cela est dû au fait que le corps accumule progressivement un taux élevé de stress provoqués par le cycle implacable. Mais, dans le cas d’espèce, il ne s’agit pas seulement du stress généré par le manque de sommeil, mais aussi de l’incapacité du corps à libérer les anxiétés de la journée pendant le sommeil.

Le sommeil et les rêves permettent à notre corps et notre esprit de se réparer et se revigorer. Sans cela, le stress et la tension peuvent s’accumuler. Sans oublier du fait que lorsque nous sommes fatigués, tout semble plus difficile et plus éprouvant, ce qui s’ajoute à la peur et à l’anxiété.

Si vous êtes conscient que vous êtes tombé dans ce cycle, il est aussi incroyablement fréquent que vous deveniez anxieux à l’idée d’aller au lit, parce que vous savez ce qui va arriver. Vous savez que vous allez devoir vous retourner, compter les moutons, regarder l’horloge tourner et compter les heures avant de devoir vous relever.

L’anxiété du sommeil est en fait une sorte « d’anxiété du rendement », explique Matthew Edlund, auteur de The Power of Rest : « Nous avons transformé le sommeil en un travail », dit-il. « Nous nous disons : « Oh, mon Dieu ! Il faut que je dorme suffisamment pour que tout fonctionne. » Ils sont inquiets pour le sommeil, donc ils ne peuvent pas dormir. » Si vous vous couchez avec l’angoisse de ne pas pouvoir dormir, vous aggravez en fait l’anxiété que vous allez ressentir.

Des plantes et des habitudes pour vous aider à dormir profondément

Ashwagandha (Ginseng indien)

L’ashwagandha est une plante ayurvédique qui vous permet de vous détendre et vous endormir profondément.

  • Elle contrôle le niveau de stress : Le stress que subit notre corps lorsque nous souffrons d’anxiété pendant le sommeil est causé par le cortisol. Selon notre horloge biologique (l’horloge du corps qui nous prépare naturellement au sommeil et à l’éveil), le cortisol devrait naturellement diminuer en début de soirée pour nous préparer au sommeil. Le stress peut annuler ces rythmes et le cortisol peut rester élevé pendant la nuit et affecter le succès du sommeil. Ainsi, l’avantage de l’ashwagandha est qu’elle contrôle la production des hormones du stress et permet à notre corps de conserver des rythmes de sommeil naturels.
  • Il nous évite de nous inquiéter : nous avons déjà parlé de l’anxiété que nous ressentons à l’idée d’aller au lit, à cause du sentiment d’inquiétude que nous ressentons à l’idée même d’avoir une bonne nuit de repos. L’ashwagandha affecte les récepteurs neuronaux de notre esprit et réduit notre tendance à nous inquiéter en calmant notre esprit.
  • Elle renforce le taux de glycémie : Un taux de glycémie élevé pendant le sommeil peut contribuer à perturber le sommeil. Plusieurs études ont montré que l’ashwagandha renforce le taux de sucre dans le sang afin que notre corps puisse fonctionner efficacement pendant la nuit et nous permettre de dormir paisiblement.


Brahmi

Le brahmi est une autre plante ayurvédique qui calme les turbulences émotionnelles avant le coucher. Elle a également d’autres vertus dont le renforcement de la concentration et de la vigilance. Brahmi, en Ayurveda, est appelée tonique cérébral et est réputé dans la guérison de problèmes de digestion qui peuvent nous empêcher d’avoir un sommeil sans troubles.

Il améliore également la circulation sanguine, ce qui favorise le processus naturel de guérison du corps. Cette plante réparatrice permet à votre corps de retrouver l’état le plus sain et le plus détendu possible pour le sommeil, ce qui réduit naturellement vos angoisses.


Valériane

La valériane est utilisée par l’homme depuis des milliers d’années. Même aujourd’hui, son effet remarquablement apaisant est d’un grand réconfort pour les personnes qui luttent contre tout, du sommeil à l’insomnie en passant par l’anxiété nerveuse. Cette plante met le cerveau en veille avant le coucher, ralentissant ainsi la tachypsychie et calmant l’esprit, vous aidant à soulager les tensions et l’insomnie.

Mélanges Pukka à déguster : Thé Nuit paisible.

Il existe des stratégies simples qui permettent de réduire les effets de l’anxiété du sommeil et de calmer votre esprit et votre corps afin que vous puissiez dormir comme vous souhaitez. Consultez ce qui suit :

  • Méditer 
    Apprendre à calmer son esprit peut être une compétence utile, tant pour gérer les périodes de stress de la journée que pour s’endormir la nuit Si vous n’avez jamais essayé, commencez par quelques minutes de silence et de concentration sur votre inspiration et votre expiration. Vous pouvez également explorer des applications qui vous guideront.
  • Relever ses tâches sur une liste
    Au lieu de laisser votre cerveau tourbillonner avec toutes les tâches que vous ne souhaitez pas oublier, notez-les pour que votre cerveau puisse se détendre.
  • Se tendre et se détendre
    Essayez cet exercice de relaxation au lit : Pressez vos orteils pendant plusieurs secondes, puis détendez-les. Ensuite, parcourez votre corps en tendant et en détendant chaque partie.

 

Long Vines Right